Circuit Val d’Issole Haut Verdon « Camaieu de verts »

Description

Saint-André-les-Alpes – Château-Garnier- Thorame-Basse (variante : Hameau de la Valette)-Thorame-Haute-Argens- Saint-André-les-Alpes

Au départ de Saint-André-les-Alpes, empruntez la route départementale de la vallée de l’Issole et longez le fil argenté de son cours d’eau.
Faites très vite une première halte pour découvrir l’aqueduc « Pont des sept Arcades » ouvrage d’art construit en 1863 sous Napoléon III. Cet aqueduc enjambait l’Issole, pour amener les eaux du Verdon jusqu’aux potagers des villageois. Ce pont eut une courte vie: pourtant restauré dès1893, son arche principale s’écroula vers 1923, puis il fut dynamité pendant la guerre et acheva son destin au bout de soixante ans environ, ruinant les espoirs des maraîchers et se dégradant lentement au fil du temps. Il ne reste que trois arches intactes aujourd’hui.

Poursuivez votre route, aux détours de chaque virage l’Issole vous accueille dans son camaïeu de verts.

Tout d’abord le vert sombre de la forêt dense dominée par les résineux : pins sylvestres, pins noirs, pins à crochets et mélèzes en altitude qui occupent les pentes les plus escarpées et les moins ensoleillées. Cette communauté d’arbres immenses est issue de campagnes de reboisement. La présence de hêtraies sur les ubacs et de chênaies apporte une diversité végétale. Des garrigues à buis, genêts et lavandes, chênes pubescents apparaissent sur les versants les plus ensoleillés et les plus caillouteux. Une balade en forêt vous appelle, tous vos sens seront en alerte ! Ça sent bon la vie, le bois, la mousse, la sève. Les insectes nombreux à observer, les oiseaux à écouter, les champignons ou les framboises à cueillir.

Vient ensuite le vert tendre des prairies et des champs cultivés caractéristiques du système agro-pastoral des vallées de montagne. L’activité pastorale est omniprésente, peut-être aurez-vous la chance d’apercevoir s’ils ne sont pas tous partis pour l’alpage, quelques troupeaux de moutons paissant paisiblement.

Enfin au-dessus de ce décor bucolique se devine le vert pastel des alpages.

Ce large bassin agricole est encerclé de hautes montagnes comme le massif du Cheval Blanc culminant à 2323 m (randonnée sportive de +6h). La vallée du Haut Verdon s’ouvre sur des hameaux et villages qui méritent que l’on s’y arrête pour flâner.

A Château Garnier, on peut découvrir la chapelle St Thomas construite au XIIème siècle et remaniée au fil du temps. Elle renferme des fresques de la même époque représentant Jésus-Christ, juge suprême, assis entre le soleil et la lune. Pour la visiter on pourra demander les clefs à la miellerie Chailan, producteur local, également une suggestion de visite de l’exploitation, des installations et des ruches sans piqûre !
Au village de Thorame-Basse vous aurez l’embarras du choix : soit poursuivre à gauche vers le charmant hameau de la Valette soit balader sur le sentier facile du site de Piégut avec son sentier botanique, chemin de Croix, chapelle et tour médiévale éponyme (départ en face de l’église, comptez environ 2 heures 30) malheureusement en partie ruinée. Elle apparaît comme une tour carrée d'environ 6m de côté, dont l'appareil est en bossages. Elle est voûtée à l'intérieur sur croisée d'ogives. L'arc en plein cintre de la porte d'entrée repose sur un puissant linteau. Joli panorama à admirer.
Prêt à repartir ?

A la sortie de Thorame-Basse, la brasserie bio « Cordoeil » vous ouvre ses portes.
Les installations de l'atelier de malterie-brasserie se visitent toute l'année sur rendez-vous Visite dégustation : 3€ par personne.
Continuez maintenant en direction de Thorame-Haute. En bord de route faites une halte au bord du Lac des Sagnes.
Vous avez sûrement entendu parler de Thorame-Haute tout au long de l’année 2018 à la télévision grâce à son « Pont du Moulin » qui a fait partie des monuments sélectionnés pour le loto du patrimoine et la mission Bern. Cet ouvrage d’art qui marque l'entrée dans la Vallée du Haut Verdon Val d'Allos est actuellement fermé pour des travaux de rénovation mais il reste toutefois visible depuis le bord de la route départementale avec une vue imprenable sur les massifs montagneux et un surplomb sur le Verdon.
C’est un pont en "dos d'âne" de 41 mètres de long, pour une largeur de 2 mètres 30. Sa hauteur varie d'environ 7 mètres à 11 mètres par rapport au lit du Verdon. Il comprend deux arches inégales en segments circulaires, de 11 et 2,5 m de rayon.

Notre boucle se poursuit maintenant sur la départementale direction la gare des Chemins de fer de Provence connus sous le vocable «train des Pignes».
Cette ligne de Chemin de Fer relie les villes de Digne les Bains et Nice partant des Alpes-de-Haute Provence puis traversant l’arrière-pays niçois avant de rejoindre la Côte d’Azur. Du pays de la lavande fine à celui des châtaigniers, le train des Pignes constitue, depuis plus d’un siècle un élément fort de la mémoire collective provençale. C’est aussi une belle expérience à vivre pendant votre séjour en prenant le Train à vapeur entre Puget-Théniers- Entrevaux et Annot (du mois de mai au mois de septembre)
Sur le parvis de la gare de Thorame, la belle église de Notre Dame de la Fleur et ses vitraux vaut le coup d’œil. Attention, elle n’est pas toujours ouverte en raison du risque de dégradation. L’histoire de la construction de cette église relate l’apparition d'esprits célestes à un berger de Thorame, qui auraient marqué, à huit kilomètres du village, l'emplacement d'une chapelle à construire en l'honneur de Marie.
Une rose cueillie dans le jardin du ciel fut laissée au berger comme un signe authentique de sa vision, ce qui valut à Marie le titre de Notre Dame de la Fleur. Chaque année le lundi de pentecôte une procession ramène la vierge de l'église de Thorame-haute dans son sanctuaire de la fleur.

Avant le retour à Saint-André les Alpes, il est encore possible de visiter l’exploitation de lavandes « Bleus d’Argens » au hameau du même nom. Distillation et fabrication de produits 100 % naturels à base de lavande fine AOP et autres aromatiques que vous pourrez retrouver sur les marchés locaux du territoire.

Langues parlées

  • Français

Tarifs

Accès libre.

Ouverture

Toute l'année.