© Vautours fauves, les rois des Gorges du Verdon | Lisa Kiburg Photography

Les vautours

Entre puissance et légèreté

Plus haut que les sommets, le puissant rapace au bec crochu et serres aiguisées inspecte avec une légèreté déconcertante les Gorges du Verdon dans un silence monacal rien de plus normal pour un vautour moine ! Silhouette impressionnante jamais menaçante, rectangulaire, monolithique, unique. Ce beau petit poussin d’une envergure frôlant les 2.80m pour un poids de 8 kg, ressemble à un totem sculpté dans les airs, un voilier dans les cieux.

Une réintroduction réussie ! 

Depuis 1999, les vautours volent à nouveau au-dessus des gorges du Verdon grâce à des ornithologues passionnés et différentes associations et notamment la ligue de protection des oiseaux (LPO). On compte désormais plus de 300 individus, une centaine de couple qui s’élance depuis les falaises des gorges du Verdon et qui étend son domaine sur 600 000 hectares.

  

Le saviez-vous ?

Pendant la période de nidification des vautours et autres oiseaux qui nichent en falaise, certaines voies d’escalade sont à éviter.

En savoir plus

Quel est le meilleur moment pour les observer ?

Les rapaces attendent que le réchauffement de l’atmosphère crée des ascendances thermiques afin qu’ils puissent s’élever dans les airs sans effort. Plus tard dans la matinée, ils partiront alors à la recherche de nourriture par petits groupes.

Ils se laisseront planer la plus grande partie de la journée et surtout en début de soirée en esquissant de grands cercles au-dessus des gorges.

3 bonnes raisons pour observer les vautours

 Contemplerleur agilité

à rester en vol statique au milieu des rafales de vent.

Prendre consciencede leur envergure

La distance entre les extrémités de leurs ailes peut aller jusqu’à 2m80 !

Etre chanceuxde les voir au plus près

c’est l’effet « Wahou! » quand ils passent à deux mètres au dessus de nos têtes.

Informations complémentaires