Vautours fauvesVautours fauves, les rois des Gorges du Verdon
©Vautours fauves, les rois des Gorges du Verdon |Lisa Kiburg Photography

Les vautours

Entre puissance et légèreté

Plus haut que les sommets, le puissant rapace au bec crochu et serres aiguisées inspecte avec une légèreté déconcertante les Gorges du Verdon dans un silence monacal rien de plus normal pour un vautour moine ! Silhouette impressionnante jamais menaçante, rectangulaire, monolithique, unique. Ce beau petit poussin d’une envergure frôlant les 2.80m pour un poids de 8 kg, ressemble à un totem sculpté dans les airs, un voilier dans les cieux.

Vertige d’une rencontre

On se laisse porter par le ballet synchronisé du géant des airs.

Au détour d’une balade dans le Verdon, vous pourrez observer trois espèces de vautours et leur  vol caractéristique. Ils planent en spirale à la recherche de vents favorables pour se déplacer et rechercher leur nourriture. Lente, lancinante, mystérieuse, la ronde de son ombre plane dans les nuages.

Ce rapace au long cou anguleux et déplumé se nourrit exclusivement d’animaux morts ce qui lui vaut le nom d’éboueur du ciel. Son rôle de fossoyeur a longtemps provoqué chez les hommes dégoût et peur, ainsi ils ont été victimes de cette mauvaise image qui a contribué à leur disparition de Haute-Provence et même des Alpes au 19e siècle.

Une réintroduction réussie ! 

Depuis 1999, les vautours volent à nouveau au-dessus des Gorges du Verdon grâce à des ornithologues passionnés et différentes associations et notamment la ligue de protection des oiseaux (LPO). On compte désormais plus de 300 individus, une centaine de couple qui s’élance depuis les falaises des gorges du Verdon et qui étend son domaine sur 600 000 hectares.

  

Le saviez-vous ?

Pendant la période de nidification des vautours et autres oiseaux qui nichent en falaise, certaines voies d’escalade sont à éviter.

En savoir plus

Où observer les vautours ?

Pour observer les Vautours dans le Verdon, c’est assez facile mais la patience et la discrétion seront les conditions de la magie. Il suffit de prendre la Route des Crêtes à La Palud-sur-Verdon (partiellement fermée en hiver du Pas de la Baou au chalet de la Maline mais les autres belvédères restent accessibles) que les rapaces survolent régulièrement. De nombreux belvédères offrent des points de vue impressionnants d’où vous pourrez les admirer de très près. Mais pour contempler le Vautour fauve, sa majesté le Vautour Moine et celui d’Egypte au doux nom de Percnoptère, le spot inconditionnel reste le village de Rougon. Sur un rocher face au village, une trentaine d’oiseaux scrutent l’horizon. La scène est presque surréaliste !

Optez pour une sortie accompagnée

Quel est le meilleur moment pour les observer ?

Les rapaces attendent que le réchauffement de l’atmosphère crée des ascendances thermiques afin qu’ils puissent s’élever dans les airs sans effort. Plus tard dans la matinée, ils partiront alors à la recherche de nourriture par petits groupes.

Ils se laisseront planer la plus grande partie de la journée et surtout en début de soirée en esquissant de grands cercles au-dessus des gorges.

3 bonnes raisons pour observer les vautours

 Contemplerleur agilité

à rester en vol statique au milieu des rafales de vent.

Prendre consciencede leur envergure

La distance entre les extrémités de leurs ailes peut aller jusqu’à 2m80 !

Etre chanceuxde les voir au plus près

c’est l’effet « Wahou! » quand ils passent à deux mètres au dessus de nos têtes.

Informations complémentaires