Eglise paroissiale St-Georges

Eglise paroissiale Saint-Georges

Site et monument historiques, Patrimoine religieux, Eglise à Thorame-Haute
Gratuit
  • De l’ancienne église, détruite en 1390 par Raimond de Turenne puis en 1574
    par le baron d’Allemagne, ne semblent subsister que deux piliers et une
    dédicace de 1539.

  • Le chœur voûté d’ogive est reconstruit à partir de 1598 et la nef ne reçoit sa voûte maçonnée qu’au milieu du XIXe siècle, en même temps que des vitraux, un maître-autel en terre-cuite des établissements Virebent à Toulouse et un riche décor peint néogothique signé Lamberty en 1898.
    L’édifice conserve plusieurs retables classés du XVIIe siècle dont deux toiles du peintre dignois Antoine Rouvier. Le chœur accueille la statue de Saint Julien-Martyr, saint-patron de Thorame-Haute, portée en...
    Le chœur voûté d’ogive est reconstruit à partir de 1598 et la nef ne reçoit sa voûte maçonnée qu’au milieu du XIXe siècle, en même temps que des vitraux, un maître-autel en terre-cuite des établissements Virebent à Toulouse et un riche décor peint néogothique signé Lamberty en 1898.
    L’édifice conserve plusieurs retables classés du XVIIe siècle dont deux toiles du peintre dignois Antoine Rouvier. Le chœur accueille la statue de Saint Julien-Martyr, saint-patron de Thorame-Haute, portée en procession dans les rues du village le jour de la fête patronale.
    La chapelle du Rosaire abrite une toile de Fidèle Patritti (1811-1867), peintre italien installé à Jausiers, dans un remarquable retable de bois doré daté de 1746, ainsi que la statue miraculeuse de Notre-Dame de la Fleur, portée en procession le Lundi de Pentecôte.
  • Langues parlées
    • Français
  • Tarifs
  • Gratuit
Ouvertures
Périodes d'ouverture
  • Toute l'année 2022
    Ouvert Tous les jours