Eglise paroissiale Saint Pierre et Saint Paul

Eglise paroissiale St Pierre et St Paul

Site et monument historiques, Patrimoine religieux, Eglise, Inscrit (CMN), XIIIe siècle à Castellet-lès-Sausses

  • Bâtie au sommet d’un abrupt piton rocheux, cette église, entourée par le cimetière et un parvis gazonné, domine le village de Castellet-lès-Sausses.

  • L'église de Castellet-lès-Sausses qui est mentionnée pour la première fois en 1351 dans un compte de décimes du diocèse de Glandèves correspond très vraisemblablement à l'édifice que nous avons sous les yeux et dont les caractères situent la construction au plus tard dans le courant du XIII° siècle. Cet édifice, apparemment solide et suffisant pour les besoins de la population paroissiale, a subi peu de remaniements. Le plus important concerne la 1ère travée de la nef, qui a été allongée...
    L'église de Castellet-lès-Sausses qui est mentionnée pour la première fois en 1351 dans un compte de décimes du diocèse de Glandèves correspond très vraisemblablement à l'édifice que nous avons sous les yeux et dont les caractères situent la construction au plus tard dans le courant du XIII° siècle. Cet édifice, apparemment solide et suffisant pour les besoins de la population paroissiale, a subi peu de remaniements. Le plus important concerne la 1ère travée de la nef, qui a été allongée pour recevoir le clocher-tour qui la surmonte, probablement au XVII° siècle. La chapelle latérale greffée sur le mur nord de la 3e travée pourrait dater de la même époque. Les modifications ultérieures sont encore plus modestes. L'historien bas-alpin Féraud dénonce pour sa part le goût barbare [qui] a fait disparaître en 1815 les pierres de taille et leurs compartiments sous un enduit de chaux et un lourd crépissage. Les visites pastorales signalent la transformation de la chapelle latérale en sacristie entre 1846 et 1858 et la réfection de l'angle nord-ouest du clocher et de la menuiserie de la porte entre 1858 et 1866.
    L'église se compose d'une nef de 3 travées voûtées en berceau brisé, d'une travée droite de chœur voûtée de même, d'une abside semi-circulaire en cul-de-four, d'une sacristie adossée au mur nord de la nef et d'un petit clocher-tour posé sur l'angle sud-ouest de la nef. Apparemment simple et homogène, l'édifice montre les traces de nombreuses reprises. La nef et la travée droite de chœur ne sont pas dans le même axe que l'abside, qui paraît avoir été conçue pour une autre nef.

    source : Inventaire général du Patrimoine culturel Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Sur place