Fontaine du Riou

Fontaine du Riou

Site et monument historique, Patrimoine historique, Fontaine à Thorame-Haute
Gratuit
  • Relié au village par la rue de la Rastellone, le Riou tire son nom du ruisseau qui le traverse, canalisé au début du XXe siècle, pour protéger des crues et servir à l'arrosage.

  • Avec ses maisons ordonnées autour d'une rue principale et de ruelles, il constitue un faubourg du village dont l'origine remonte au moins au XVIIe siècle.
    A la Révolution, c’est un quartier de granges et de greniers avec seulement dix foyers.
    On y trouve un four à pain, la ‘’mallonière’’ qui produit carreaux et tuiles pour le village et une chapelle, sous le vocable de Saint-André, qui sera
    vendue en 1877 pour financer les travaux de rénovation de l’église paroissiale.

    En 1851, sur...
    Avec ses maisons ordonnées autour d'une rue principale et de ruelles, il constitue un faubourg du village dont l'origine remonte au moins au XVIIe siècle.
    A la Révolution, c’est un quartier de granges et de greniers avec seulement dix foyers.
    On y trouve un four à pain, la ‘’mallonière’’ qui produit carreaux et tuiles pour le village et une chapelle, sous le vocable de Saint-André, qui sera
    vendue en 1877 pour financer les travaux de rénovation de l’église paroissiale.

    En 1851, sur les 529 habitants du village, 124 résident au Riou (768 sur la commune). L’abattoir du village est installé au bord du Riou et reste en activité jusqu’à la 2e moitié du XXe siècle.

    La fontaine, légèrement déplacée de sa position initiale pour élargir la route, présente côté rue un abreuvoir et au dos un lavoir. Le premier bassin est destiné au rinçage, le second sert au lavage. Il conserve encore ses planches en bois qui protégeaient les bugadières des éclaboussures et du froid de la pierre, et sa poutre centrale destinée à suspendre le linge.
  • Langues parlées
    • Français
  • Tarifs
  • Gratuit